Voilà la première répète sans traitement acoustique et les résonnances sont fortes et les oreilles en ont eut pour leur grade.  Nous avons joué avec des boules quies...  Je songe donc à améliorer le traitement acoustique.  Dans un premier temps, j'ai tout misé sur l'isolation acoustique de la pièce par rapport aux autres pièces maintenant il faut absolument traiter l'acoustique à proprement parlé de la pièce.

Préambule :

Le sujet du traitement acoustique est vraiment très vaste, vous pouvez faire faire une étude acoustique par une société et elle vous dira quel type d'absorbant vous devez mettre et où vous les mettez.  Cela coute très cher....   Vous pouvez également trouver de bons bouquins qui vous expliquent le sujet et vous donne des solutions à mettre en place par vous-même.  Dans le cadre de ce blog, je vais vous montrer ma conception ,ma marche à suivre.  Je ne prétends en aucun cas que c'est la meilleure,...  Je vous la livre à titre informatif ;-)

1. TRAITER LES RESONNANCES

Dans ma pièce, il y avait vraiment beaucoup de résonnances, il en résulte un son brouillon et nous demande pas mal de concentration pour bien écouter les autres jouer.  Je me suis donc pencher sur les cours de traitement acoustique qu'un ami ingé-son m'a gracieusement prêter ( merci Max ).  C'est pas facile à lire ce genre de lecture mais après une 2ème lecture, on y voit déjà plus clair.  Je suis tombé également sur un site super bien documenté :

http://www.acouphile.fr/

Les résonnances, ce sont toutes ces ondes sonores qui n'arrivent pas directement à nos oreilles, on appelle cela le son indirect.  Ce sont est le résultat d'une onde réfléchie par une paroi.  Les parois, en fonction de leurs caractéristiques intrinsèques, réfléchissent ces ondes indirectes.  Les ondes réfléchies ont une intensité moins forte et une "eq" différente qu'à l'origine.  Eh oui, chaque paroi possède un coefficient "alpha" en fonction de chaque plage de fréquence.  Autrement dit, "alpha" détermine à une certaine plage de fréquence la réponse de l'onde réfléchie.  Bien sur, sur le site que je mentionne c'est expliqué en long et en large.  L'intérêt de ce site, c'est qu'il propose une page de calcul excel du temps de réverbération de votre local et à différente plage de fréquences. 

Le temps de réverbération d'une église est très long tandis que le temps de réverbération dans une petite pièce comme des wc est très court.  Il faut donc un compromis, le temps de réverbération idéal en fonction de l'utilisation du local.  Ce temps de réverbération idéal est calculer dans la page excel donné sur le site "acouphile" et avec vos données, il compore ce temps idéal à celui de votre pièce.  Et grâce à cela, vous pouvez voir dans quelles plages de fréquences vous devrez appliquer une correction. 

En définitive, avec cette démarche, vous pouvez voir appliquez une correction là où le bas blesse.  Un exemple de l'utilité d'une telle démarche, dans le cas où votre pièce absorberait déjà un peu les aigues mais pas du tout les basses, et que vous achetez un traitement phonique avec des caractéristiques qui font que ce traitement absorbe des aigues, alors le résultat après correction va être pire qu'à l'initial et votre argent dépensé sera complètement perdu.  Si vous avez pris le temps d'un peu vous documenter, vous mettez simplement de la correction pour les basses fréquences et la réponse sonore de votre local est géniale.  Qu'en pensez vous ?

2.  LE PARALLELISME DE VOS MURS

A ce stade, je ne sais plus revenir en arrière, mais si vous avez l'occasion, NE FAITES PAS DE MURS PARALLELES !!!!

Je m'explique, les ondes, c'est comme une balle de ping-pong qui rebondit d'un mur à l'autre.  Une onde, c'est une sinusoïde, si la longueur d'onde est un multiple de la longueur de l'onde, les ondes se superposent.  Voici un lien avec de la doc : http://www.acouphile.fr/ondstat.html

Donc dans certaines fréquences, avec des murs parallèles, on risque d'avoir des gênes à ce niveau.  La solution est donc de ne pas avoir de murs parallèles à la conception.  Si vos murs sont parallèles, vous devrez mettre au moins sur un des 2 murs une paroi absorbante.

3. PANNEAUX ABSORBANTS, DIFFUSEURS, MODES et PLACEMENT

Au lieu de vous écrire une tartine, voici quelques liens pour illustrer mes propos

http://www.lafontaudio.com/criteres.htm

http://www.alphasabine.info/spip/Traitement-acoustique-quelque.html

http://www.rt60.net/home.htm

 

Après vous être documenté, parlons de ce que je vais faire chez moi :

Je désire faire un diffuseur de Schroeder, un diffuseur c'est quelquechose qui va disperser les ondes, caser le train d'onde en plein de petites ondes qui auront moins d'intensité. Voici un lien qui explique http://www.rt60.net/harmo_xp.htm

En gros, cela diffuse sans perte de clarté.

Ici un programme sur internet qui vous permet de dimensionner votre diffuseur, et oui, ce n'est pas fait au hasard.

http://www.mh-audio.nl/

Voici quelques photos de mes réalisations :

 

SAM_0573SAM_0575

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SAM_0604Je l'ai fais en orange pour que cela donne qqchose.  Il est placé à l'endroit ou le guitariste joue.  Juste au dessus de sa tête.

En fait, j'essaie de placer diffuseur à certains endroits pour que ce soit "rentable" musicalement.

 

 

 

Avec mes reste de panneaux panterre, je vais réaliser des panneaux absorbants faits maison.  C'est simplement un encadrement en bois avec mes chutes que je mets dedans.  Voici quelques photos pour illustrer mes propos...

SAM_0592

SAM_0593 J'utilise une agrapheuse pour fixer le tissus.   Le cadre fait 50 mm.  Il y a une petite lame d'air derrière les panneaux...  Si si cela fait beaucoup l'air derrière les panneaux acoustiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà le résultat !

SAM_0596La prochain post, je tacherai au mieux de vous expliquer le placement des panneaux absorbants afin qu'ils remplissent au mieux leur rôle.

 SAM_0597